Mardi 14 juin 2022 de 17h30 à 19h30, UM Polytech, amphi Peytavin, entrée libre
(campus Triolet, bâtiment 31) + hybride Zoom (pour recevoir le lien)

Jean-Pierre Llored
  Historien et philosophe de la chimie, Maître de Conférence en SHS à l’École Centrale Casablanca (Maroc) et CentraleSupélec Paris-Saclay | Chercheur Associé Centre Gilles-Gaston Granger (Aix-Marseille) et IDHES ENS-Paris-Saclay

Résumé :
Sur la base d’exemples illustrant la conception et l’utilisation de modèles en chimie, je montrerai comment ces travaux impliquent un scénario à trois participants (tout-parties-milieu) et non à deux (tout et parties) tout en supposant la dépendance mutuelle des transformations et des corps chimiques. En insistant sur le rôle constitutif des modes d’intervention et du milieu dans la définition, toujours ouverte et provisoire, de ce à quoi les chimistes disent avoir affaire, je montrerai ensuite que la modélisation ne concerne pas uniquement le traitement mathématique des résultats de l’expérimentation, mais aussi sa réalisation pratique. Pour ce faire, je prendrai l’exemple de la fabrication de la matrice de référence de la quantification des inhibiteurs endocriniens en chimie analytique. Enfin, l’exposé interrogera le sens de la clause ceteris paribus dans un cadre de pratiques scientifiques où les propriétés relationnelles prévalent, ce qui permettra de faire un autre lien entre modèles et réalités.

Mots-clés : holisme ; réductionnisme ; modèle ; données ; affordances ; clause ceteris paribus ; milieu.
Jean-Pierre Llored est maître de conférences en SHS à l’École Centrale de Casablanca et rattaché au Département de SHS de l’École CentraleSupélec (Paris-Saclay). Chimiste de formation, agrégé de chimie, il est titulaire d’un master et d’un doctorat en philosophie (Université Libre de Bruxelles, dir. Isabelle Stengers) et est docteur en épistémologie et histoire des sciences et des techniques (École Polytechnique, dir. Michel Bitbol). Il est habilité à diriger des recherches en histoire des sciences et des techniques et en philosophie (Aix-Marseille Université). Il est chercheur invité au Linacre College de l’Université d’Oxford et est rédacteur en chef adjoint de la revue Foundations of Chemistry.

Conférences HiPhiS à venir (lieux et détails à préciser dès que possible)
(voir en ligne : https://epistemologie.umontpellier.fr/hiphis/conferences.html)
– Mardi 5 juillet 2022 : Gilles Zémor, Prof. Université Bordeaux : Fondements de l’informatique quantique
– Mardi 4 octobre 2022 : Luc Heuschling, Prof. Univ. Luxembourg : Jusqu’à quel point (et à quelles fins) faut-il des “modèles” aux scientifiques du droit pour réfléchir sur la “réalité” du droit ?
– Mardi 25 octobre 2022 : Ana Palacios, Astronome Univ. Montpellier (astrophysique / titre non communiqué)
– Mardi 15 novembre 2022 : Valeria Giardino, C.R. CNRS, ENS Paris Institut J.-Nicod (philo des maths / titre non communiqué)

Contacts HiPhiS : Delphine Bellis (delphine.bellis@univ-montp3.fr) / Laurent Boiteau (laurent.boiteau@umontpellier.fr) / Viviane Durand-Guerrier (viviane.durand-guerrier@umontpellier.fr)