Un vaste champ disciplinaire

La licence Sciences de la Vie (SV) est portée par les deux départements d’enseignement de Biologie de la Faculté des Sciences de l’Université de Montpellier : le département Biologie-Ecologie (BE) et le département Biologie-Mécanismes du Vivant (Bio-MV). Le département d’enseignement Biologie Mécanismes du Vivant (Bio-MV) forme des étudiants dans différents domaines de la biologie : des bases moléculaires et structurales au fonctionnement du vivant animal et végétal, du niveau cellulaire jusqu’au niveau de l’organisme entier en relation avec son environnement, des micro-organismes à l’étude de leurs interactions avec leurs hôtes.

Les principales disciplines couvertes par La licence Sciences de la Vie du département Bio-MV sont : la biologie cellulaire et moléculaire, la biochimie, la microbiologie, la physiologie animale et la physiologie végétale, l’immunologie et les neurosciences.

Les enseignements sont également centrés sur l’acquisition de la démarche scientifique et une attention particulière est accordée aux enseignements de type travaux dirigés (TD), travaux pratiques (TP), au recours à la manipulation, et à l’expérimentation.

Les disciplines majeures sont complétées par des disciplines transversales indispensables à la formation de biologistes tel que la chimie, la physique et les statistiques. Ces matières sont enseignées en licence 1 (L1) et en licence 2 (L2) en étroite relation avec des problématiques biologiques.

Le semestre 1 de la première année de licence (S1-L1) est un semestre commun avec le parcours Biologie-Ecologie (BE) du département d’enseignement Biologie-Ecologie (BE). Ce n’est qu’à partir du semestre 2 de la L1 qu’une partie des unités d’enseignements (UE) est orientée vers les disciplines de la biologie du département Bio-MV ou de l’écologie du département BE. Les parcours proposés par le département Bio-MV ne commencent qu’à partir de la deuxième année (L2) où des unités d’enseignement spécifiques vous seront proposées afin de commencer votre « spécialisation » dans le domaine de la biologie de votre choix.
Les parcours de la licence SV proposés par le département Bio-MV sont les suivants : Parcours Physiologie Animale et Neurosciences (PAN), Microbiologie (MIC), Biotechnologies – Biotraçabilité – Bioressources (BBB), Biochimie (BIOCH), Biologie Moléculaire et Cellulaire (BMC), Biologie des Plantes pour l’Agro-Environnement (BiPAgro), BIOtechnologie-Métiers de l’Enseignement (BIO-ME), et Préparation au Concours Agro-Veto (PCAV). Tous les parcours, à l’exception des parcours PCAV et Bio-ME, qui sont des parcours sélectifs, sont accessibles (dans la limite des capacités d’accueil spécifiques de chaque parcours) à partir de la L2 après validation de la L1 Science de la Vie.

La formation initiale (Licence 1 et semestre 1 de la Licence 2) est donc un parcours général ayant pour vocation première d’amener les étudiant-e-s à poursuivre leurs études par une L3 spécialisée dans un des parcours offerts par notre offre de formation puis par un master en Biologie Santé, en Biologie Agrosciences ou MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation).

Les compétences que doivent acquérir les étudiant-e-s qui suivront la licence Sciences de la Vie portée par le département Bio-MV sont :
1.Des compétences disciplinaires

– Acquérir les notions de biologie des disciplines de base (biologie cellulaire et moléculaire et des organismes animaux et végétaux, biochimie, microbiologie, physiologie animale et végétale, neurosciences, immunologie) permettant d’appréhender la complexité des problématiques de notre société (clonage et OGM, empreintes génétiques, pandémies, thérapie génique et cellulaire, biodiversité, pollutions et traitements, etc.). Plus précisément, il s’agira, entre autres, de :
– Connaitre l’organisation des cellules (de la molécule à la cellule procaryote ou eucaryote), mais aussi des organismes vivants (de la cellule à l’organisme)
– Connaître le fonctionnement de l’organisme en entier et les régulations associées
– Connaitre les différentes molécules de la vie, leurs structures et leurs rôles
– Connaitre le rôle et la fonction des organites cellulaires
– Connaitre les mécanismes de division cellulaire et leurs régulations
– Connaitre les interactions entre organismes pathogènes et leurs hôtes

2.Des compétences transversales
Savoirs

– Connaître le processus de formation des connaissances dans différentes disciplines (hypothèses, résultats expérimentaux, interprétation des résultats expérimentaux, résultats discutables).
Savoir-Faire
– Maîtriser la démarche scientifique, l’aptitude à recueillir des données, les analyser, les exploiter et les interpréter.
– Savoir mobiliser les concepts et les outils de différentes disciplines pour analyser un document, une observation ou le résultat d’une expérience ;
– Maîtriser la valorisation des résultats et de la communication scientifique, écrite et orale.
– Etre capable de développer une argumentation logique avec un esprit critique (limites, confrontation à la bibliographie, défense d’un point de vue grâce à un argumentaire construit et logique, etc.) ;

Savoir-Etre

– Savoir travailler en autonomie ou en équipes, s’adapter à un contexte nouveau et prendre des initiatives pertinentes ;
– Être capable de s’auto–évaluer et de se remettre en question pour apprendre ;
– Respecter les règles légales, d’éthique et de déontologie pour l’utilisation et la production de documents (plagiat, source, droits d’auteur et citations, falsification des données) ;
– Respecter les règles légales, d’éthique et de déontologie pour la manipulation d’organismes vivants (élevage et expérimentation animale) ;
– Respecter les autres, respecter le matériel et les organismes sur lesquels on travaille.

Deux grands domaines de recherche : Biologie-Santé & Biologie-Agrosciences

Le Département Biologie – Mécanismes du Vivant offre à la fois des parcours donnant une formation fondamentale solide dans le domaine disciplinaire choisi par l’étudiant pour sa spécialisation et des parcours ouverts sur la valorisation de la biologie à tous les domaines applicatifs des Sciences de la Vie : Santé Humaine, Sciences du Végétal, Interactions Microorganismes-Hôtes, Agrosciences, Alimentation, Biodétection et Biotraçabilité, Biotechnologies, Bioprocédés et Ingénierie Biologique, etc.

Cette volonté de couvrir tous les domaines de la Biologie, chez les différents êtres vivants, pour des débouchés allant de la recherche fondamentale à la valorisation, se traduit dans la variété des parcours offerts par notre département dans la Licence Sciences de la Vie et dans les Masters Biologie-Santé et Biologie-Agrosciences.

Des équipes pédagogiques spécialisées dans les différents domaines de la Biologie, comptant des enseignants-chercheurs fortement impliqués dans la recherche, assurent un suivi de qualité des étudiants et prodiguent des conseils pertinents sur leur orientation dans ce très vaste champ disciplinaire.
Le Département Biologie – Mécanismes du Vivant s’appuie sur les Départements Scientifiques Biologie-Santé et Biologie-Agrosciences, domaines de recherche particulièrement développés à Montpellier, et des interactions avec les Départements Scientifiques Chimie, Mathématiques, Informatique, Physique et Système (MIPS), et Biologie-Ecologie-Evolution-Environnement-Sciences de la Terre et de l’Eau (B3ESTE) . Les enseignements sont assurés en relation avec les nombreux laboratoires de recherche de Biologie-Santé et Biologie-Agrosciences.