Le 20 mai 2019, 6 associations d’Occitanie ont présenté leurs projets au cours d’une cérémonie organisée au siège de la Fondation Pierre Fabre.

Ces projets ciblent l’amélioration de l’accès aux soins en République de Guinée, au Bénin, au Cambodge, au Rwanda, au Tchad et au Burkina-Faso.

Initié en 2016, l’appel à projets Occitanie de la Fondation Pierre Fabre est destiné aux acteurs de coopération de la région mettant en œuvre des actions d’aide au développement de la santé pour les populations démunies des pays du Sud. Il répond à la volonté de la Fondation de soutenir le dynamisme des acteurs de coopération en santé de la région Occitanie. Béatrice Garrette, directrice générale de la Fondation, a rappelé à cette occasion que depuis 2002, ce sont près de 70 initiatives différentes qui ont bénéficié d’une aide financière ponctuelle de la Fondation. Et depuis 2016, l’Appel à Projets Occitanie a permis de soutenir 23 projets dans 16 pays.

L’appel à projets 2019 a été ouvert du 12 novembre 2018 au 31 janvier 2019. Parmi les projets reçus cette année, 28 ont été examinés par le jury de sélection, qui a retenu les 6 lauréats suivants dont le projet de :

Frank Mennechet et son équipe de l’institut de Génétique Moléculaire de Montpellier (Montpellier, Hérault) – Études collaboratives épidémiologiques et fondamentales dirigées contre les adénovirus au Tchad et au Burkina Faso, dans un contexte global de vaccination.

Laboratoire « Adénovirus : Récepteurs, Trafic Intracellulaire et Vectorologie »
Localisation: IGMM, CNRS
Porteur du projet: Franck Mennechet (MCU université de Montpellier)
Directeur de laboratoire : Eric J Kremer (DR1 – INSERM)
Océane Paris (Doctorante à l’université de Montpellier – IGMM)
Aline Raissa Ouoba ((Doctorante à l’université de Montpellier – IGMM et au centre Muraz de Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso )

Notre projet de recherche, lauréat de la fondation Pierre Fabre s’inscrit dans un contexte global d’amélioration des stratégies vaccinal utilisant des vaccins dérivés de vecteurs viraux dans les pays du sud. C’est un projet de recherche à la fois fondamentale et de terrain, s’inscrivant dans une optique d’échange scientifique « Nord-Sud », entre l’Université de Montpellier, le CNRS, le Tchad et le Burkina Faso (développement de la recherche sur place avec les partenaires locaux, formation des étudiants, sensibilisation et éducation du corps scientifique et médicale sur de nombreux sujets concernant la vaccination).

Appel à projets régional de la Fondation Pierre Fabre