Informations relatives à la crise sanitaire

Au vu de l’évolution de la situation épidémique COVID-19, la rentrée universitaire 2020-2021 au CFA EnSup-LR et dans les établissements d’enseignement supérieur, a nécessité et nécessitera tout au long des mois qui viennent, une adaptation des conditions d’enseignement.

Toutes les informations et documents  sur ce lien

L’alternance permet de conjuguer l’acquisition de compétences professionnelles en entreprise et l’acquisition de connaissances, techniques et méthodes issues de la recherche à l’université. Les diplômes obtenus sont les mêmes qu’en formation initiale.

Le principe de la formation en alternance repose sur la signature d’un contrat dont les caractéristiques sont celles d’un contrat de travail qui place l’apprenti en situation de salarié.

 

À la Faculté des Sciences deux dispositifs sont possibles

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation (en vigueur depuis 2004) concerne les jeunes de 16-25 ans ayant abandonné l’école, les demandeurs d’emploi et les salariés en CDI dont la qualification est inadaptée. Il est signé pour une durée allant de six mois à un an. Les cours sont dispensés dans le centre de formation choisi (Faculté des Sciences).

Toutes les formations de l’UM sont accessibles à la formation continue.
En 2019-2020 la Faculté des Sciences a ouvert 30 parcours en formation continue :
L1 informatique, L1 Biologie-chimie, L2 Sciences de la vie et de la terre, L3 Œnologie, LP EDEN, LP EVAPPMT, Master 1 Ecosystèmes aquatiques et terrestres, M1 et M2 Energie, M1 et M2 Informatique AIGLE, M2 Informatique pour les Sciences, M1 MEEF SVT, M1 MEEF Informatique, M1 MEEF Mathématiques-Sciences, M1 MEEF Physique-Chimie, M1 Contaminants-Eau-Santé, M1 Eau et Litorral, M1 Sciences du Numérique pour la santé, M2 Gestion et Évaluation des Essais Thérapeutiques, M2 EEA Ingénierie des systèmes spatiaux, M2 Ingénierie en Écologie et en Gestion de la biodiversité, M2 Mathématiques SSV et M2 Mathématiques Stats pour Science de la Santé, M2 mécanique, …

=> Jeunes de 16 à 25 ans révolus
=> Demandeurs d’emplois âgés de 26 ans et plus
=> Bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’AAH, personnes ayant bénéficié d’un CUI

Employeurs assujettis au financement de la formation professionnelle :
=> Employeurs de droit privé établis ou domiciliés en France (métropole et DOM)
=> Établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC)
=> Entreprises de travail temporaire
=> Associations Loi 1901
=> Groupements d’employeurs
=> Cas particuliers : CAF, groupements d’Intérêt Public, employeurs saisonniers, entreprises de travail temporaire

Le contrat d’apprentissage peut être conclu pour une durée limitée ou dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée (CDI).
La durée du contrat d’apprentissage ou de la période d’apprentissage (pour un contrat conclu dans le cadre d’un CDI) peut varier de 6 mois à 3 ans en fonction du type de profession et de la qualification préparée. Cette durée peut être adaptée pour tenir compte du niveau initial de compétence de l’apprenti.

A savoir : la durée maximale du contrat peut être portée à 4 ans pour les personnes reconnues « travailleur handicapé »

 

Dispositif de formation professionnelle continue régi par le Code du travail (6ème Partie, Livre III)

Double statut : salarié et stagiaire de la formation continue

La formation représente entre 15 et 25 % du temps de travail prévu par le contrat, et ne peut être inférieure à 150 heures. Elle peut dépasser 25 % du temps de travail, si un accord spécifique le prévoit.

DIPLÔMES D’ETAT :
=> NIVEAU 3 : BAC + 2 : Diplôme Universitaire de Technologie
=> NIVEAU 2 : BAC + 3 : Licence générale, Licence professionnelle, DCG
=> NIVEAU 1 : BAC + 4 / + 5 : DSCG, Master

Le contrat d’apprentissage

L’apprentissage repose sur le principe de l’alternance entre enseignement théorique en centre de formation d’apprentis (CFA) et enseignement du métier chez l’employeur avec lequel l’apprenti a signé son contrat. La réglementation de l’apprentissage est régie par les dispositions du code du travail (livre II, 6ème partie).

Etre âgé(e) de moins de 30 ans à la date du début du contrat d’apprentissage  (sauf dérogation : travailleur handicapé, création d’entreprise, sportif de haut niveau)

=> Employeurs de droit privé établis ou domiciliés en France (métropole et DOM)
=> Entreprises publiques, collectivités territoriales
=> Établissements publics à caractère industriel et commercial (EPIC)
=> Entreprises de travail temporaire
=> Associations Loi 1901
=> Groupements d’employeurs
=> Professions libérales

La durée du contrat d’apprentissage, varie entre 6 mois et 3 ans en fonction du diplôme préparé, sous réserve de prolongation (échec à l’examen).

L’apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l’acquisition de savoir-faire et de compétences chez un employeur et des enseignements académiques et pratiques dispensés à l’Université.Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail particulier. Il peut être conclu pour une durée limitée ou dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée. Lorsqu’il est conclu dans le cadre d’un CDI, le contrat débute par la période d’apprentissage d’une durée équivalente à la formation suivie.

L’apprenti(e) a un double statut: il/ elle devient salarié(e) à part entière de l’entreprise tout en étant étudiant(e).

Diplômes d’État (du BAC+2 au BAC+5 en alternance) : DUT, Licence générale et professionnelle, DCG, DSCG, Master, Diplôme National, Diplôme d’ingénieur)

Consulter la plaquette de l’Alternance à la FdS

CONTACTS