PIX est un projet public de plateforme d’évaluation et de certification en ligne, gratuit pour les étudiants de la faculté des sciences. Il se substitue au brevet informatique et internet (B2i) et à la certification informatique et internet niveau 1  à la rentrée 2019.

Résultats C2i des années précédentes

Cette nouvelle certification s’appuie sur un cadre européen (DigComp) et devient la référence en matière de compétences numériques pour l’enseignement supérieur et tous les milieux socioprofessionnels.

Responsable à la Faculté des Sciences
Corinne Lautier : corinne.lautier@umontpellier.fr
Département informatique – Campus Triolet.

Son objectif est d’accompagner l’élévation du niveau général de connaissances et de compétences numériques et ainsi de préparer la transformation digitale de l’ensemble de notre société et de notre économie.

Pix est une plateforme publique permettant d’évaluer et de certifier ses compétences numériques tout au long de la vie. Chaque citoyen peut obtenir son profil « numérique » allant du niveau débutant au niveau expert (1 à 8).

PIX permet d’obtenir un profil de compétences associé à un score global sur 1024 PIX en réalisant des activités sur une plateforme nationale disponible 24h/24, 7j/7. En conformité avec le cadre de référence européen DIGCOMP, PIX évaluera les 16 compétences numériques pour 5 grands domaines :

  • D1 : Les Informations et données :
  1. Mener une recherche et une veille d’information pour répondre à un besoin d’information et se tenir au courant de l’actualité d’un sujet ;
  2. Stocker et organiser des données pour les retrouver, les conserver et en faciliter l’accès et la gestion ;
  3. Appliquer des traitements à des données pour les analyser et les interpréter.
  • D2 : La communication et la collaboration :
  1. Interagir avec des individus et de petits groupes pour échanger dans divers contextes liés à la vie privée ou à une activité professionnelle, de façon ponctuelle et récurrente ;
  2. Partager et publier des informations et des contenus pour communiquer ses propres productions ou opinions, relayer celles des autres en contexte de communication publique ;
  3. Collaborer dans un groupe pour réaliser un projet, co-produire des ressources, des connaissances, des données, et pour apprendre ;
  4. Maîtriser les stratégies et enjeux de la présence en ligne, et choisir ses pratiques pour se positionner en tant qu’acteur social, économique et citoyen dans le monde numérique, en lien avec ses règles, limites et potentialités, et en accord avec des valeurs et/ou pour répondre à des objectifs.
  • D3 : La création de contenu :
  1. Produire des documents à contenu majoritairement textuel pour communiquer des idées, rendre compte et valoriser ses travaux ;
  2. Développer des documents à contenu multimédia pour créer ses propres productions multimédia, enrichir ses créations majoritairement textuelles ou créer une œuvre transformative ;
  3. Adapter des documents de tous types en fonction de l’usage envisagé et maîtriser l’usage des licences pour permettre, faciliter et encadrer l’utilisation dans divers contextes ;
  4. Écrire des programmes et des algorithmes pour répondre à un besoin et pour développer un contenu riche.
  • D4 : La protection des données et la sécurité :
  1. Sécuriser les équipements, les communications et les données pour se prémunir contre les attaques, pièges, désagréments et incidents susceptibles de nuire au bon fonctionnement des matériels, logiciels, sites internet, et de compromettre les transactions et les données ;
  2. Maîtriser ses traces et gérer les données personnelles pour protéger sa vie privée et celle des autres, et adopter une pratique éclairée ;
  3. Prévenir et limiter les risques générés par le numérique sur la santé, le bien- être et l’environnement mais aussi tirer parti de ses potentialités pour favoriser le développement personnel, le soin, l’inclusion dans la société et la qualité des conditions de vie, pour soi et pour les autres.
  • D5 : L’environnement numérique :
  1. Installer, configurer et enrichir un environnement numérique (matériels, outils, services) pour disposer d’un cadre adapté aux activités menées, à leur contexte d’exercice ou à des valeurs.
  2. Résolution de problèmes techniques

Les épreuves évaluent les connaissances mais également les savoir-faire et la capacité à identifier les enjeux du numérique.

Des modalités innovantes d’évaluation sont proposées, dépassant le cadre habituel des QCM et privilégiant la mesure in silico de compétences à partir d’activités réalisées dans leur environnement numérique réel : interactions, manipulations de fichiers, résolutions de problèmes, productions créatives, évaluations par les pairs, etc.

Si on a progressé, on peut revenir dans PIX pour améliorer son profil.

Les apports de PIX au développement des compétences de chacun sont triples :

  1. PIX permettra d’apprendre en se testant. En effet, une part importante des épreuves PIX est conçue sous la forme de défis à relever au cours desquels on développe ses compétences.
  2. En s’appuyant sur les résultats des épreuves, PIX offrira également des recommandations ciblées de formation.
  3. Les équipes pédagogiques pourront suivre l’évolution des compétences des étudiants, et concevoir des stratégies de formation sur mesure.

Pour témoigner des progrès de manière continue et stimulante, les utilisateurs disposeront d’un compte personnel sécurisé qui leur permettra de faire valoir leurs nouveaux acquis à leur rythme et tout au long de la vie.

PIX propose, de manière optionnelle, un mode « certifiant », permettant d’obtenir une certification officielle fiable et reconnue par l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et le monde professionnel (CV) y compris au niveau européen.

Ce test complémentaire nécessite une passation en présentiel en conditions d’examen à l’université.

PIX à la faculté des sciences de l’université de Montpellier

Dès la rentrée 2019-2020, la certification Pix est mise en place pour les étudiants dans toutes les filières. Elle est intégrée en tant qu’élément pédagogique dans une UE de culture générale, de L2 du premier ou du second semestre (HLSE305 et HLSE401 respectivement « Consulter l’offre de formation de la Faculté des Sciences »

  • PEIP (semestre 3 – UE HLSE305 obligatoire) : Certification PIX obligatoire pour l’obtention du diplôme
  • CMI (semestre 4 – UE HLSE401 obligatoire) : Certification PIX obligatoire pour l’obtention du diplôme
  • L2 Culture général (semestre 3 et semestre 4 – UE HLSE305 ou HLSE401 optionnel) : Certification PIX non obligatoire pour la formation suivie.

Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, consultez le livret des études de votre cursus.

Les grandes étapes

Un test de positionnement (non présentiel – travail individuel et autonome à la maison ≈ 25h) sur l’ensemble des compétences numériques de Pix.
a. Ce test est obligatoire.

b. Il doit être terminé au plus tard :
– le 15 novembre 2019 pour le 1er semestre (HLSE305)
– le 1 Avril pour le 2e semestre  (HLSE401)

c. Ce positionnement indique à l’étudiant son niveau atteint (de 1 à 8) dans chaque compétence numérique ainsi que le nombre de points acquis. Pour pouvoir être inscrit à passer la certification PIX vous devrez atteindre le niveau 4 pour chacune des compétences

d. Le test de positionnement de chaque compétence peut-être repassé autant de fois que nécessaire pour atteindre le score de 4. La limite de temps étant dépendante des dates du point 1-b ci dessus. L’étudiant peut ainsi améliorer son score de départ et mesurer les progrès réalisés.

a. À la fin de chaque semestre, durant les semaines d’évaluation, l’étudiant se présente obligatoirement au test de certification, organisé par la responsable de la certification Pix de la FDS. Il validera ainsi les compétences numériques acquises en référence au dernier test de positionnement qu’il aura réalisé.

b. L’étudiant ne pourra se présenter à la certification qu’à condition d’avoir effectué au préalable le test de positionnement, en avoir transmis le résultat à la responsable et avoir atteint le niveau 4 à chaque compétence.

c. Une certification Pix sera délivrée à l’étudiant après délibération du jury national, sous format numérique directement sur le compte PIX de l’étudiant.

Conjointement à la procédure nationale, les UE HLSE305 et HLSE401 proposent une formation sous forme de CM (4,5h)/TP(18h) aux étudiants, pour une meilleure réussite à cette certification. L’évaluation pour ces UE est basée sur 3 notes de contrôle continu :

a. CC1: site-web (Travail personnel à la maison ≈15h)

b. CC2: bureautique (1 sujet traitement de texte + 1 sujet tableur)

c.  CC3: correspond à une transformation du nombre de points validés (Pix) lors de la phase de positionnement, en une note /20.

Vidéos pour mieux comprendre